mardi 27 octobre 2020

Du chaos naît l'aventure : la fabrique des bâtards

La fabrique des bâtards est avant tout l'histoire d'une traque, une aventure, dans un contexte de troubles majeurs. 

Il y a deux manières de bouleverser la société : par la réforme progressive et par la révolution. Pour la première fois de l'histoire, une civilisation est soumise à l'anéantissement des fondements de son organisation sociale et de ses valeurs. Est-ce une réforme ou une révolution ? Peu importe. Le désespoir pousse le peuple dans la rue. Des communautés s'affrontent et l'Etat est au bout de ses contradictions.

L’histoire de la fabrique des bâtards tire sa source de l’expérimentation de l’hypothèse émise par Yann Moix : “ La vraie révolution, la vraie égalité totale, ce serait de mélanger les bébés à la naissance comme dans La vie est un long fleuve tranquille. On devrait interdire aux parents d'élever leurs enfants biologiques. “ Et naît un enfant supposé ne connaître ni son père ni sa mère. Une technostructure le désigne rejeton d’un couple d’hommes. La société avance. Le progrès est une machine. 

Les temps barbares

Comme toute machine, il est à la merci d’une défaillance. L’imprévu survient. Non pas une malfaçon, mais une poussière d’orgueil, la volonté d’un individu, le sursaut d’une conscience. Le destin de cet homme bascule dans le chaos que génère son geste. Des temps barbares précipitent les familles sur les routes. Des clans s’affrontent. Des forces occultes ourdissent des complots. Un règne nouveau vient pulvériser les ambitions progressistes. Les utopies résistent mal à la violence du réel. 

Du chaos surgit l’aventure. Là seulement s’exprime le romanesque d’où l’espoir peut tracer ses perspectives. Il faut à la vie des circonstances singulières pour muter en destin. Et seul le destin dispose du pouvoir d’enrayer les révolutions. 

La fabrique des bâtards - roman 

Disponible ici en numérique et en format broché

Aucun commentaire:

Publier un commentaire