mercredi 24 février 2021

Varcolac en relecture, à paraître au mois d'avril


 

A la troisième relecture de Varvolac, les fautes d'orthographe se font très rares. C'est une bonne nouvelle, à moins que la fatigue n'érode mon attention. Madame a dévoré le bouquin et elle en a oublié de corriger certains chapitres. 

Je propose donc le manuscrit en bêta-lecture, afin d'avoir de nouveaux ressentis sur la bête, dont vous avez noté qu'elle a changé de titre. Vircolac est devenu Varcolac ; le premier est le nom d'un groupe de Métal... J'ai travaillé sur un nouveau projet de couverture. 

C'est la vie d'auteur auto-édité, qui doit en plus mener de front son activité professionnelle et assurer un minimum de présence au sein du foyer familial. Je peine parfois.

Se pose donc désormais la question du mode d'édition de Varcolac, qui donnera lieu vraisemblablement à un nouvel opus, si ce n'est à deux. Le point final posé, à l'issue de la première relecture, il m'est en effet apparu que le récit ouvrait de nombreuses perspectives en matière de préquels et de divagations. 

J'ai donc le choix entre plusieurs options :

  1. Passer à nouveau par Librinova, qui m'a rendu service tandis que je n'avais aucune idée de ce qu'était l'univers de l'auto-édition. Ils s'occupent de tout pour publier le e-book et assurent le suivi des ventes. Ils sont très réactifs et vraiment sympas. Mais leur offre pour la version brochée n'est pas vraiment avantageuse. C'est là que se dessinent deux autres solutions : BOD et Amazon.
  2. Amazon demeure le leader incontesté de la vente de livres en ligne. Son classement est un accélérateur de ventes considérable. Son offre d'impression/livraison est imbattable. Ses outils sont parfaits... Mais l'énoncé de son nom est aussi un terrible repoussoir. Et je me demande dans quelle mesure il me sera possible de placer le livre dans les librairies locales avec cette étiquette.
  3. Il reste donc BOD, qui peut proposer une mise en ligne du e-book sur toutes les plateformes et dispose d'un service de livre imprimé à la commande de qualité, qui peut aussi être vendu sur Amazon. BOD fonctionne également. comme un éditeur qui livre les librairies. Son inconvénient : l'impression et l'envoi des exemplaires auteurs sont beaucoup plus onéreux que le service équivalent d'Amazon. Notamment à cause des coûts postaux. Par voie de conséquence, les bénéfices à espérer sont moins importants... 
Voilà un peu où j'en suis de mes réflexions. Je me fixe comme objectif de mener les dernières relectures et de finaliser le livre pour début avril. Encore un mois... C'est à la fois court et long.

mercredi 17 février 2021

La fabrique des bâtards en téléchargement gratuit

Téléchargez la fabrique des bâtards gratuitement, pour économiser 1,99€. Un acte de piraterie de haut vol. 


Mes alertes sur la fabrique des bâtards m'ont fait remonter ce soir que des miséreux cherchaient désespérément à se procurer mon roman en téléchargement gratuit. Et soudain mon cœur a vibré. Quelle sollicitude à mon égard ! Mais aussi quelle misère sur cette terre.
Quoi donc ? D'éclairés lecteurs, avides de bonnes pages, seraient donc si démunis, qu'ils ne trouveraient pas 1,99€ au fond de leur bourse pour acquérir mon œuvre ? Mais que les temps sont durs ! 

Mon sang n'a fait qu'un tour et j'ai donc pris céans la décision de leur offrir le bien convoité.
Je suis comme ça, moi !

J'offre donc aux déshérités qui en feraient la demande de recevoir gratuitement la fabrique des bâtards, sous réserve, comme il se doit, de justifier de leur état de détresse pécuniaire par tout moyen officiel. J'y mettrai quelques conditions, dont nous discuterons ensemble, notamment celle de faire connaissance. 

Qui sait, dans la conversation, il se pourrait aussi que je parvienne à les convaincre, qu'un peu de travail, fut-ce celui d'un vague écrivaillon, vaut bien deux piécettes.